Tag Archives: L’école des loisirs

Devine qui fait quoi?

8 Juin

A partir de 3 ans

C’est l’histoire de Max qui part se promener avec son chien Tom… non… Rex… non c’est en fait l’histoire de Théo… qui retrouve son papa… non sa maman qui ramasse du bois.

C’est finalement un peu vous et votre enfant qui déciderez des prénoms et des dialogues de cette histoire.

Devine qui fait quoi est un livre-jeu qui invite les parents et les enfants à promener leur imagination au fil des pages. Une seule phrase sert d’amorce pour ce livre fait de grandes images sur des double-pages:

« Suivons les traces… »

Ce sont en effet des empreintes de pas et les décors qui vont nous aider à construire cette histoire toute simple d’un enfant qui part en promenade dans la neige avec son chien. Truffée de détails et de petits indices chaque page invite au dialogue. Le dessin est doux et aéré et permet à l’enfant que de ne pas avoir trop d’éléments à regarder.

Certains auront une première impression d’austérité à la vue de ces images mais ne vous y fiez pas: il y a vraiment de quoi rendre la lecture de ce livre un vrai bon moment de partage.

En bonus, regardez et écoutez le travail fait dans une école maternelle ici.

C’est Gerda Muller, illustre illustratrice des édtions du Père Castor qui est à l’origine de ce livre discret mais très précieux.

Pour ceux dont le nom de Gerda Muller ne leur dit rien, si on vous montre ces images..

 
ça ne vous dit toujours rien? Non? alors dans ce cas cela veut dire que vous n’avez pas connu les années 70-80!

 

 

 

 

Devine qui fait quoi : Une promenade invisible, Gerda Muller, L’école des loisirs, 2002. 5,32€

Publicités

Les zinzins de l’assiette – Audren

3 Fév

A partir de 9 ans

C’est meilleur chez les autres. Voilà ce que se disent le héros de ce roman ainsi que ses 3 frères tous les soirs devant leur assiette de raviolis en boîte. Les 4 garçons âgés de 4 à 13 ans vivent avec une maman féministe et indépendante qui a tourné le dos à la cuisine et aux pères de ses enfants, car elle ne veut pas être réduite à l’image de la mère aux fourneaux. Elle a tout un tas d’autres qualités, mais la cuisine c’est pas son truc. Milos, le héros de 9 ans et deuxième de la fratrie, décide de prendre les choses en main avec son frère aîné. Puisque leur mère n’a pas touché au livre de recettes que ses fils lui ont offert, les garçons vont apprendre à suivre scrupuleusement les instructions jusqu’à parvenir à cuisiner « au feeling ».

Voici un roman très frais qui s’inscrit dans la catégorie des histoires de la vie quotidienne. Il aborde avec humour des sujets de nos sociétés modernes: la monoparentalité, la malbouffe et une mention toute particulière à la reflexion sur les genres et le clivage encore marqué entre les hommes et les femmes dans la cuisine.

Le ton choisi pour cette histoire est très léger. Le style est simple et la narration assez rythmé pour convenir à des enfants qui ne sont pas de grands lecteurs.

Pour vous donner une idée, voici les quelques lignes du roman:

Ma mère ne savait pas cuisiner. Pas du tout, du tout. Même pas les pâtes qu’elle servait toujours « al dente » en m’expliquant systématiquement que les Italiens les mangeaient ainsi. Je lui faisais remarquer que « pas cuit' » était plutôt le terme approprié mais elle disait que je n’y connaissais rien et que « al dente » convenait parfaitement à ses macaronis croquants.

Les zinzins de l’assiette, Audren, L’école des loisirs. 2011. 83 pages.