Archive | Uncategorized RSS feed for this section

Dorothée de Monfreid

14 Fév

Dorothée de Monfreid nous a accordé une interview et croyez-nous, c’est un honneur. Si ce nom ne vous dit rien, sachez qu’elle fait partie des auteurs-illustrateurs référence du livre jeunesse d’aujourd’hui.

 

 

A première vue, ses illustrations peuvent paraître un peu brutes et imparfaites mais croyez-nous à nouveau, elles font l’unanimité auprès des petits. Elle le dit elle-même, les enfants sont ses plus grands fans. Alors on s’attarde un peu et on comprend mieux l’engouement des petits. L’univers drôle et poétique a réellement un charme à part entière. La star de Dorothée de Monfreid c’est Coco l’éléphant. Coco c’est un gentil, un vrai, qui se retrouve toujours dans des situations cocasses. Ses copains ne sont pas toujours très tendres avec lui mais Coco reste positif et curieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dorothée de Monfreid, a illustré de nombreuses romans jeunesse comme Le cochon en panne de Christian Oster que nous avions lu ici. Et puis elle en a écrit aussi.

Esquisse de la couverture de La boîte à pleurs écrit ET illustrée par Dorothée de Monfreid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis vous retrouvez son encre de chine et ses couleurs également tous les mois dans Pomme d’api dans Les Ptits Philosophes, cette fantastique série qui apprend aux 3-7 ans à se poser des questions plutôt que de chercher absolument des réponses.

Extrait des Ptits Philosophes

 

Voici ses réponses aux questions de File dans ton livre!

Aimiez-vous lire quand vous étiez petite?

Oui, j’adorais ça, je passais mes journées à lire, et je continuais la nuit, avec une lampe de poche, sous mes draps. Je lisais même en marchant pendant que je me promenais avec mes parents. D’ailleurs, quand un adulte me demandait ce que je voulais pour mon anniversaire, je répondais invariablement «un livre». Les pauvres grands, ils auraient préféré m’offrir un jouet et me trouvaient rabat-joie !

Quels sont les livres qui vous ont vraiment marquée et pourquoi?

Tous les Roald Dahl, en particulier ceux qui sont illustrés par Quentin Blake. J’étais (et je suis toujours) passionnée par les dessins de Quentin Blake pour leur côté si drôle, libre et vivant.

Dinomir le Géant, écrit et illustré par Quentin Blake.

Gaston Lagaffe, de Franquin, que lisait aussi mon père et qui le faisait rire si fort que je l’entendais à travers le mur de ma chambre.

Les Frustrés, de Claire Brétécher, que j’ai lu très tôt en ne comprenant pas tout. J’adore ses personnages, très expressifs.

Le Grand Duduche, de Cabu, en particulier l’histoire où il essaie tous les gâteaux d’une boulangerie comme si c’étaient des chaussures.

Les Trois Brigands, de Tomi Ungerer, un must dans le genre simple, fort et très marquant. J’aime que tout ne soit pas expliqué. On sent que le livre raconte plus que l’histoire qui est écrite.

Max et les Maximonstres, de Maurice Sendak, l’autre must. Hyper marquant.

Sept Histoires de Souris, de Arnold Lobel. En particulier l’histoire de la souris qui use ses pieds à force de marcher et achète une paire de rechange. J’aime beaucoup cette façon de pousser une idée absurde jusqu’au bout, avec une grande rigueur logique.

J’aimais beaucoup, aussi, les romans de Michaël Ende (Momo, L’Histoire Sans Fin).

Vous revendiquez tout devoir à Grégoire Solotareff. Selon vous, qu’a-t’il de plus que les autres?

Il n’a pas d’a priori, il s’intéresse à plein de gens et plein de choses différentes, pas seulement les livres pour enfants, il a une grande culture et le sens de l’humour, il est très exigeant. Et je m’entends bien avec lui.

Quelles sont les remarques les plus insolites et marquantes que les adultes font à propos de vos oeuvres? 

Les adultes qui cherchent des livres pour leurs enfants me trouvent souvent pas assez tendre, et pas assez pédagogique, ce qui m’attire parfois des ennuis. Mais comme je ne cherche pas à être tendre et pédagogique, ça m’importe peu.

Ça se passe en général beaucoup mieux avec les enfants, qui rigolent beaucoup avec mes livres.

Mes plus grands fans sont des enfants et des dessinateurs !

Selon vous quels sont les auteurs-illustrateurs de l’avenir?

Marion Montaigne et de Riad Sattouf.

Qu’aimez-vous le plus dans votre métier?

Ce que j’aime ?

Faire ce que je veux quand je veux.

Réaliser un livre toute seule, de A à Z, sans dépendre de personne.

Voir se concrétiser sur du papier ce qui n’était à l’origine que des fantasmes dans ma tête.

Aller au bout de mes idées.

Dessiner avec une bonne plume, à la fois souple et ferme, sur un papier agréable et pas intimidant.

Que voulait faire la petite Dorothée de Monfreid?

D’abord vétérinaire dans un zoo, puis cow-boy (à cause de Calamity Jane), ensuite lettreuse (comme Nicole Villette qui faisait tous les lettrages dans Astrapi et que j’admirais beaucoup), après cela peintre, cinéaste, graphiste, et finalement auteur-illustratrice.

Pendant tout ce temps, j’écrivais des histoires pour moi, mais je pensais que comme métier, c’était un peu ridicule.

Quel livre jeunesse offririez-vous si vous aviez un cadeau à faire? 

Momo, de Nadja

Comme un talent peut en cacher un autre, découvrez également la musicienne:

xl37hc_super-sauvage-tony-truant-dorothee-de-monfreid_music

Et en plus de ça, elle est sympa! Elle nous a fourni en illustrations et documents originaux pour notre article.

File dans ton livre! n’a pas osé lui poser la question que vous vous posez peut-être tous.

Alors allez voir sur son blog pour savoir quel est son lien de parenté avec le célèbre navigateur Henry de Monfreid:

http://supersauvage.blogspot.com/2012/02/questions-frequentes-6.html

Vous aurez sûrement envie d’y rester sur ce blog. Il y a de quoi passer un très bon moment.

Publicités

Penelope va à la ferme… numérique

9 Fév

A partir de 3 ans

3,99 euros sur Ipad et Iphone

Penelope le célèbre koala bleu, doit retrouver des bébés animaux cachés dans le décor. En chemin elle doit remplir sa brouette d’autres bébés animaux égarés. Et en bonus, elle doit trouver des doudous cachés qui lui feront gagner des points.

Penelope célèbre koala bleu d’Anne Gutman et Georg Hallensleben est un personnage phare des éditions Gallimard Jeunesse. Penelope traverse le quotidien des petits de 2 à 5 ans et les aident à découvrir leurs premières notions: les formes, les couleurs et surtout la vie quotidienne. Avec Pénélope les enfants font leur toilette, préparent des gâteaux, s’habillent, etc…

C’est donc avec plaisir que l’on retrouve le petit koala bleu sur nos tablettes. Le visuel des livres est respecté. On retrouve bien l’effet gouache et peinture au pinceaux des livres.

La voix de la narratrice  est agréable et les consignes sont facile à suivre.

La petite musique peut devenir lassante pour les parents mais ne vous plaignez pas, il y a bien pire!

Ce que l’enfant va faire:

Dans la partie «Je lis et je joue», 11 tableaux à découvrir

  • toucher Pénélope pour qu’elle s’arrête de chanter
  • trouver un doudou caché
  • toucher les animaux pour les entendre
  • faire glisser des animaux et des objets dans la brouette
  • trouver des bébés animaux dans chaque tableau
  • nourrir les animaux avec les aliments adéquats

Dans la partie «je crée»

  • composer une scène de la ferme avec les fonds d’écran et éléments proposés
  • prendre une photo de son oeuvre
  • envoyer par mail à ses amis ou à sa famille

File dans ton livre! a aimé:

  • Consignes sonores claires
  • La notion de points est introduite
  • Le décor bouge quand on tourne l’ipad en avant et en arrière. Cela donne un effet bi-dimensionnel à l’image
  • Le petit chant des oiseaux qui plonge l’enfant dans une belle journée de printemps à la ferme

File dans ton livre! a moins aimé:

  • Manipulation pas toujours très intuitive car parfois trop lente
  • Le doudou-bonus ne montre pas qu’il va vers le panier à point: il faudra donc accompagner l’enfant pour lui expliquer le système de gain de points.
  • Les mouvements des personnages animés sont un peu trop rigides

La collection des livres et produits dérivés de Pénélope est vaste mais voici en petit bonus ce très beau livre pop-up de Pénélope:

La maison de Pénélope, Anne Gutman et Georg Hallensleben, Gallimard Jeunesse.