Dear George Clooney… Tu veux pas épouser ma mère?

29 Fév

à partir de 10 ans

Voici un bonbon sucré pour le printemps qui arrive.

Violette a 12 ans, bientôt 13. Depuis 3 ans, son père est parti avec une autre. Violette et sa petite soeur de 5 ans vivent avec leur mère, une célibataire qui aimerait retrouver l’amour et qui enchaîne les rencontres ratées. C’est là que Violette décide de prendre les choses en main pour trouver à sa mère un nouveau mari idéal. Et son diagnostic est sans appel: c’est George Clooney (le vrai) qu’il faut trouver.

Vous lirez ce roman comme vous regarderez un petit film indépendant américain pour teenager. Très légèrement décalé mais pas trop, on y retrouve un air du film Juno et un soupçon d’une Punky Brewster qui aurait grandit. En traînant ses  converses couvertes de roses et de crânes, Violette s’affirme au fur et à mesure du roman et apprend à accepter sa situation de fille de parents divorcés. Les ados et pré-ados qui liront ce roman pourront s’identifier sans problème, surtout les filles. Le sentiment d’être entre deux âges, le fort esprit de justice, les sautes d’humeur non-identifiées… toute la psychologie de l’adolescent y est.

Mais ne vous y trompez pas. Ce n’est pas un roman uniquement focalisé sur les sentiments. Il s’y déroule des scènes comiques, tendres et animées. On sent bien que l’auteur a commencé sa carrière en écrivant des scénarios de série télé pour ados. Et ce n’est pas une insulte.

L’histoire est narrée à la première personne par l’héroïne. Le lecteur sera d’autant plus attachée à Violette qu’elle a un style bien à elle, particulièrement sarcastique et drôle. Pour vous donner une idée, voyez comment elle décrit la bimbo en devenir  et accessoirement son ennemie numéro 1 de son collège:

Dans l’écosystème du collège Emily Carr, Ashley se trouve à l’extrémité de la chaîne alimentaire. Cela ne signifie pas qu’elle soit la personne la plus aimée. Cela signifie simplement qu’elle se comporte comme si elle était chez elle, et que, pour une raison inconnue, tout le monde suit.

Le titre tient ses promesses. Georges Clooney arrive en guest star à la fin du roman sans que la scène soit trop lourde et évidente.

Un roman parfait pour un changement de saison comme pour un changement d’âge.

Dear George Clooney : Tu veux pas épouser ma mère ?, Susin Nielsen. Editions Hélium. 2011. 194 pages

Publicités

Une Réponse to “Dear George Clooney… Tu veux pas épouser ma mère?”

  1. Pépita 1 mars 2012 à 8:39 #

    très bonne analyse ! je garde un très bon souvenir de ce roman !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :