Une autre histoire – Anthony Browne

10 Fév

A partir de 4 ans

Dans le série sur Anthony Browne, après Ce que j’aime faire et Marcel le champion, nous passons au cran au dessus en terme de complexité narrative.

Une autre histoire est en fait une double histoire ou plutôt une même histoire vu à travers deux prismes.

La première histoire, on la connaît toute, c’est celle de Boucle d’Or. L’autre histoire c’est celle de la famille Ours: Que faisaient-il quand Boucle d’Or est entré chez eux? Que faisaient-ils? Pourquoi étaient-ils sortis?

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les livres jeunesse, sachez que depuis une dizaine d’années, la grande mode est aux contes détournés. Existent aujourd’hui de très nombreuses histoires qui demandent une connaissance pointue des contes car elles recèlent de références cachées. File dans ton livre! n’est pas toujours convaincu du résultat car ces livres-là finissent par être destinés aux adultes plutôt qu’aux enfants. Ici, dans Une Autre Histoire, Anthony Browne ne tombe pas dans cet écueil car il respecte du début à la fin le conte original.

Visuellement l’album est divisé en deux: sur les pages de gauche est illustrée l’histoire de Boucle d’Or et comment elle est entrée dans la maison de la famille Ours. Sur les pages de droite est dessinée et racontée l’histoire de la famille durant toute la durée de l’autre histoire. L’histoire de droite, celle des ours, est la seule à avoir un texte. Fatalement, à la fin, les deux histoires de rejoignent même si visuellement les deux pages restent bien distinctes. A chaque côté du livre, un point de vue différent: c’est toute la force de l’ouvrage.

Graphiquement, Anthony Browne nous plonge une fois de plus dans un univers très particulier. Il a troqué ses chimpanzés et ses gorilles pour des ours et une petite fille mais le ton urbain et mélancolique de l’auteur est bien notable. On y retrouve cette solitude des enfants uniques qui ont envie d’aller vers les autres mais qui en sont empêchés par leurs parents, leur âge ou leur gaucherie.

Le travail des couleurs est magnifique, surtout sur les pages de Boucle d’or où règne le sépia, sauf quand il s’agit de représenter les cheveux de la petite fille… oui car à aucun moment le nom de Boucle d’Or n’est mentionné.

Le petit test à faire est de raconter cette histoire à des enfants sans leur parler du conte original. Vont-ils y voir les références? File dans ton livre! serait ravi d’avoir vos réactions.

Vous trouverez ici quelques pages de l’album. File dans ton livre! ne vous montrera pas la sublime dernière image de l’albm:

 

Une autre histoire, Anthony Browe. Kaleidoscope (L’école des loisirs), 2009. 30 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :