La Vache Amélie

30 Nov

3-5 ans

Amis du Vintage bien le bonjour à vous!

Les Contes du Père Castor souffle ses 80 bougies cette année et sont encore aujourd’hui complètement dans l’air du temps. La collection fut l’une des premières à s’adresser à des enfants qui ne savaient pas lire. En 1931, il existait peu de livres pour enfants et encore moins pour les moins de 6 ans. A part des imagiers, rien n’était fait pour emporter les tout petits dans des histoires. Trop petits pour lire, trop immatures pour comprendre les classiques de Charles Perrault, des frères Grimm et de Handersen, il ne valait mieux pas naître avant l’arrivée des Contes du Père Castor.

L’idée de Paul Faucher, créateur de la collection, fut de tout miser sur l’image. On peut dire que l’objectif est atteint. Pour un grand nombre d’adultes, ces images évoquent probablement quelque chose de doux et lointain:

 

  

Parmi toutes ces pierres précieuses, File Dans Ton Livre! s’attarde aujourd’hui La Vache Amélie. Pourquoi? Car la vache Amélie est une rebelle, une vraie. Elle dit « non » au pré, « non » au broutage d’herbe et « non » à la vie à la ferme. Eprise de liberté, elle part un soir, cornes au vent à bord d’un train. Sa liberté est de courte durée car elle se fait attraper par de vilains gendarmes qui ne la comprennent pas et qui l’enferment dans un zoo. C’est là qu’elle rencontrera Falo, le bison d’Amérique, le futur père de ses enfants. Enfants que l’on découvre sur la 4ème de couverture et qui clos la lecture du livre avec poésie.

 

Très bon ouvrage pour introduire quelques notions philosophiques de Liberté, Injustice, Solidarité et Amouuur. Les illustrations de Lucie Butel sont savoureuses et l’histoire est facile à comprendre pour les tout-petits. Attendez-vous tout de même au « Et pourquoi les gendarmes emmènent la vache au zoo? ». Un conseil de parent: évitez la réponse « Parce qu’ils sont méchants ». Vous risqueriez un flot de « pourquoi » et votre enfant ne voudra plus aller se coucher.

La Vache Amélie, Anne-Marie Chapouton (texte) et Lucile Butel (illustrations). Albums du Père Castor, Flammarion, 1977.

22 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :