La danse de l’éléphante

14 Nov

de Jo Hoestland

à partir de 8 ans

Les livres font rêver, les livres font voyager. Tout ça, c’est bien connu. Mais les livres servent aussi à affronter les dures lois du quotidien.

Margot s’en prend plein la poire… ou plutôt la pomme, une bonne grosse pomme bien dodue. Car voilà, Margot est ronde, comme tous les autres membres de sa famille. Ronde est la version gentille. A l’école, les qualificatifs sont beaucoup plus durs à supporter pour la petite fille: «Grosse patate, grosse dodon, grosse vache, mamouth, boudin, bonbonne…».

Son système de défense est bien pauvre. Le matin, devant le miroir, elle s’afflige tous ces quolibets pour pouvoir mieux les recevoir par les autres. Et par dessus le marché, elle est atteinte d’une lucidité aigue qui lui fait dire qu’elle n’a même pas un sens de l’humour ou une personnalité particulière qui pourrait faire oublier son physique atypique.

C’est par sa fascination pour Dumbo l’éléphant et la danse que Margot va sublimer cette image qui la fait souffrir.

 

Ce roman est à préconiser pour tous les enfants mal dans leur peau. Il colle bien au quotidien, décrit légèrement les affres du quotidien d’une petite fille de 8 ans. On appréciera tout particulièrement le personnage du médecin de famille, aussi potelé que Margot qui trouvera la formule magique:

«Ton corps est ton ami, pas ton ennemi. Tu n’as ni à le combattre, ni à le vaincre. Alors trouve! (…) Trouve. Trouve toute seule. Ce qui te fera du bien. Ce qui te rendra légère, toi, et t’aidera à vivre heureuse, avec le corps qui est le tien.»

Une bien jolie pierre à l’édifice contre le diktat de la minceur! (Précisons que dans le roman, Margot n’est pas grosse à cause du Mc Do mais par le bon pot-au-feu de sa mamie.)

Enfin, les illlustrations de Camille Jourdy, excellente auteur-illustratrice, sont un vrai plus.

La danse de l’éléphante, Jo Hoestland. Acte Sud Junior, 2010.

76 pages

Publicités

Une Réponse to “La danse de l’éléphante”

  1. Patou 14 novembre 2011 à 9:37 #

    Fabuleux.
    Est-ce que l’histoire se termine bien ? Trouve t-elle cette paix intérieure ? J’imagine que oui évidemment, et tant mieux.
    Bon, j’ai envie de le lire.
    Allez, je vais l’acheter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :