Monsieur Cent Têtes

7 Nov

A partir de 5 ans

Cet album a remporté le prix du meilleur premier album 2010 au salon du Livre Jeunesse de Montreuil.

Monsieur se cherche une tête pour accueillir sa bien-aimée. Il passe par tous les états d’âme qu’on peut ressentir à l’approche d’une telle excitation. Chaque émotion est représentée par un masque issu de différents pays du monde. Monsieur cent têtes s’entête et finit par en perdre la tête.

Le texte offre un bon lexique des émotions aux enfants et les masques ne les laisseront pas indifférents. Les plus petits auront parfois peur mais seront tout de même attirés par le livre. Et les plus grands y verront l’intérêt ethnographique. En annexe vous trouverez un glossaire des masques et de leurs origines.

Voici quelques pages de Monsieur Cent Têtes et l’intégralité du texte à la fois philosophique et évocateur pour tout parent observant son enfant.

Il me faut une tête bien faite

Une qui m’aille comme un gant

pour réussir mon tête-à-tête

une belle tête d’amant

Car si ma tête ne va pas

Qu’elle est trop ronde, trop sombre

A peine trop longue,

Je ne me sens pas sûre de moi

Je doute

Je deviens timide

Quand je suis timide

je rougis

Et quand je rougis, je me sens ridicule

Ca me vexe

Et quand je suis vexé, rien à faire

Je boude et je suis grognon

Vraiment grognon, alors ça monte

Ca bouillone et je sens que ça déborde

Rien ne va plus, je dis n’importe quoi

N’importe quoi et n’importe quoi

Et quand je dis n’importe quoi je fais aussi n’importe quoi

Mais après… Je me calme et j’ai honte

La honte ça me rend triste

Triste à pleurer alors je pleure

Seul… ça me fait peur

Quand j’ai trop peur, je crie

Si je crie trop, je me fatigue

Et quand je suis fatiguée, je n’ai plus envie de rien

plus rien, le vide

Et quand je ne sais pas quoi faire

Absolument rien

Mais à force de ne rien faire, je m’ennuie

Je m’ennuie alors je pense

Quand je pense à quelquechose

Ca me fait penser à autre chose

D’une chose à une autre, ça m’emmene ailleurs

Et quand je suis ailleurs

Ca me rend curieux

Je veux voir plus loin, alors j’imagine

Et quand j’imagine je me sens libre

Libre et joyeux, ça me fait sourire

Et quand je souris je me sens drôle

Vraiment drôle

Je ris, je ris et quand je ris comme ça, je me sens bien

Qu’importe alors la tête que j’ai

ronde ou bien carrée

lorsque ma fiancée me sourit

Ca me fait le coeur en fête

et je n’ai plus envie qu’une envie

aimer à en prendre la tête!

Monsieur Cent Têtes, Ghislaine Herbera. Editions MeMO. 2010

120 pages. Une grande illustration et une phrase courte à chaque page.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :