Japon patapon… épisode 2

4 Nov

Pour les 2-4 ans

Une nouvelle histoire dans la série Japon Patapon ou « les japonais ont un sens de la poésie bien à eux ».

Alors que nous l’avions vu dans l’épisode 1 de Japon Patapon, Kamako Sakaï lie le crayonnage à la précision, ici Shuntarô Tanikawa associe le détail à l’évasion. D’une histoire très précise on reste dans un certain flou philosophique quand on ferme ce livre. C’est l’histoire d’un petit garçon qui creuse un trou… puis qui le rebouche.

Et?

Et c’est tout.

Il y a bien ses proches qui viennent voir ce qu’il fait et qui s’interrogent. Il va bien se calfeutrer dans son trou mais en gros, c’est tout. Libre donc à chacun de filer la métaphore de la vie in-utero, de la recherche du moi et tralala. En ce qui me concerne, c’est l’Absurde que je retiens de cette oeuvre poétique des années 70.

Cette histoire a été écrite par Shuntarô Tanikawa. Né en 1931, ce vieux bonhomme est une célébrité au Japon. Poète et philosophe, il est connu pour avoir traduit les Peanuts (Snoopy, Charlie Brown tout ça…) en japonais. On pourra dire que Shuntarô Tanikawa est un Prévert nippon. Dans Hiroshi creuse un trou, le pouvoir du poète tient dans l’entêtement du héros. Il veut creuser son trou, c’est ici et maintenant et vous pourrez penser ce que vous voudrez! Encore une autre caractéristique du petit enfant.

Chez Kamako Sakaï, l’enfant est contemplatif et chez Shuntarô Tanikawa, il est actif et déterminé.

Hiroshi creuse un trou,  Shuntarô TANIKAWA, 1976. Editions Philippe Picquier, 2005.

32 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :