Crictor, Tomi Ungerer

28 Oct

Voici un joli livre à proposer aux enfants qui commencent la lecture. C’est une belle histoire qui commence par «Il était une fois…» et qui étonnera par son originalité.

Crictor est arrivé par la poste, dans sa boîte en forme de O, chez une vieille dame au col monté et au sourire pincé. C’est bien un O de surprise qu’elle fait quand elle ouvre le cadeau car Crictor est un boa constrictor. C’est un cadeau de son fils explorateur.

Crictor est très vite adopté et la vieille le choie comme il se doit: lui donne le biberon, lui tricote un long pull, lui fait découvrir la neige et lui apprend même à lire et compter. C’est ici que les nouveaux lecteurs pourront vous seconder dans la lecture car Crictor apprend à lire et écrire à sa manière.

Voyez plutôt:

 

De son côté Crictor est profondement gentil: il joue avec les enfants, rend service à la communauté et devient un véritable héros quand il réussit à coincer un brigand qui s’était infiltré dans la maison de la vieille dame.

Comme toute l’oeuvre de Tomi Ungerer, les illustrations de Crictor fleurent bon la poésie et l’humour. Les adultes se surprendront à feuilleter le livre à plusieurs reprises et savourer les petits détails des images.


Il est très difficile de choisir une oeuvre de Tomi Ungerer.

Le seul moyen de choisir un livre de Tomi Ungerer sans vous tromper est de les aligner devant vous, de vous bander les yeux, et d’attraper le premier qui vous tombe sous la main. Cet auteur emblématique de la littérature jeunesse et de l’illustration n’a fait que du bon, du très bon et de l’excellent. Pensez en revanche à prévoir une grande pièce car cet homme rebelle et non-conformiste n’en est pas resté moins productif. Il a publié plus de 100 oeuvres en 10 ans et a été traduit dans 28 langues. Les plus connus sont Les Trois Brigands et Otto.

Tomi Ungerer est le résultat d’un enfant qui a perdu son père à 3 ans et qui a énormément souffert de la seconde mondiale tout alsacien qu’il était. Ce petit garçon hyper créatif et brimé par ses instituteurs a commencé son oeuvre jeunesse en  réhabilitant les animaux mal-aimés au rang de héros. Il y eut la pieuvre Emile, la chauve-souris Rufus, le vautour Orlando et ici le serpent Crictor.

A partir de 5 ans.

Illustrations à chaque page et textes très courts.

L’Ecole des Loisirs, 1980. Traduit de l’anglais. 35 pages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :